luxuriant countryside in Hpan An – Myanmar


9 décembre 2017

 

Après 12 heures de bus depuis Mandalay je suis arrivée à Hpa An au sud-est du pays. Il était 5h30 du matin et j’étais la seule à descendre à cet arrêt (dans tous les trajets je suis la seule européenne je me demande encore ou sont les touristes…). Je me suis donc retrouvée seule, dans le noir, je ne sais où exactement. Mais (magique !) au Myanmar il y a toujours quelqu’un pour vous récupérer et vous amenez où vous voulez. Un taxi moto plus tard et me voilà dans ma chambre d’hôtel à m’écrouler de sommeil.  (Attention dans cette région il faut réserver les logements à l’avance car il y a encore très peu de structure pour les touristes).

 

After 12 hours of bus from Mandalay I arrived in Hpa An in the South-East of the country. It was 5:30 in the morning and I was the only one to get off at this stop (in all the journeys I am the only European I still wonder where the tourists are…). So I found myself alone, in the dark, I did not know exactly where I was. Nevertheless (magic!) in Myanmar there is always someone to pick you up and take you wherever you want. A motorcycle taxi later and here I am in my hotel room, falling straight asleep.  (Beware; in this area it is necessary to reserve accommodation in advance because there are still very few accommodations for tourists).

 

 

Mon deuxième coup de cœur après le lac Inle est la région de Hpa An. J’ai retrouvé cette sensation merveilleuse de liberté en circulant tout le temps avec mon scooter. Situé dans des paysages éblouissant de rizières et de formation karstiques (paysage identique en Chine et au Vietnam notamment) on trouve des gigantesques grottes. On les visite pieds nu car ce sont des lieux sacrés. Attention aux chauves-souris !

My second crush after the Inle Lake is the region of Hpa An. I found that wonderful feeling of freedom again when I rode my scooter all the time. Situated in dazzling landscapes of rice fields and Karst formations (the same landscape in China and Vietnam in particular), there are gigantic caves. You have to visit them barefoot because they are sacred places. Watch out for bats!

 

 

On trouve dans le village de Lat Ka Na une piscine naturelle alimentée par une source qui offre un endroit paisible pour déjeuner. Il faut savoir qu’au Myanmar tout est très rudimentaire, il n ‘y a de lieu pour « chiler ». Pas de banc, pas de parc, pas de bar, pas de terrasse et du bruit partout tout le temps. J’ai donc été ravie de trouver ce spot où j’ai pu écrire tranquillement.

In the village of Lat Ka Na, there is a natural swimming pool fed by a spring that offers a peaceful place for lunch. Do note that in Myanmar, everything is very rudimentary, there is no room for chilling. No bench, no park, no bar, no terrace and noise everywhere all the time. Therefore, I was delighted to find out this spot where I could write quietly.

 

 

La découverte du mont Zwe Ga bin fut un trek riche en émotion ! Je me suis lancée un matin dans l’ascension du plus haut massif de la région ou se trouve tout en haut une pagode et une stupa. 2h de montée dans un escalier abrupt, sans aucun air et sous 30 degré. J’ai fini en rampant à quatre pattes dans les marches ! C’était un énorme effort physique à tel point que j’ai failli vomir (bizarre ?). J’ai d’ailleurs croisé très peu de personnes pendant ce trek. La vue en haut vaut le coup d’œil !

The discovery of Mount Zwe Ga bin was a very emotional trekking! One morning I started climbing the highest mountain in the region, at the top of which you will find a pagoda and a stupa. Two hours of ascent in a steep staircase, without any airflow and by 30 degrees. I ended up crawling up the stairs! It was such a huge physical effort that I almost threw up (weird?). I met very few people during this trek. The view above is worth a look!

 

 

J ‘ai fait ensuite ce que j’adore : redescendre en courant à fond la caisse ! Tu ne sens plus la fatigue et la sensation de dépassement de soi est fabuleuse. Quand tout à coup… je me suis retrouvée nez à nez avec un groupe d’énormes singes ! Ils étaient au milieu de ma route, je ne pouvais pas passer et ils n’avaient pas du tout peur de moi, c’était plutôt le contraire ! Je n’ai pas pour habitude de croiser des singes sauvages dans les rues de Paris, du coup je ne savais pas quoi faire (j’ai su plus tard que c’était des macaques les moins gentils de tous les singes). Mes jambes tremblaient à cause de l’effort physique et je crois que je suis restée pétrifiée quelques secondes. A ce moment-là surgit de nulle part un couple d’australien sont arrivés en m’expliquant qu’il fallait faire peur aux singes en criant et tapant du pied pour qu’ils comprennent que nous sommes plus fort qu’eux. Well noted !

 

Then I did what I love to do: running down at full blast the whole time! You no longer feel tired and the feeling of overcoming yourself is fabulous. They were in the middle of my road, I could not get through and they were not afraid of me at all, it was quite the opposite! I do not usually run into wild monkeys in the streets of Paris, so I did not know what to do (I later discovered that they were the worst monkeys of all). My legs were shaking because of the physical effort and I believe I stayed petrified for a few seconds. At that moment a couple of Australians came out of nowhere, explaining to me that it was necessary to scare the monkeys by screaming and stamping their feet so that they understand that we are stronger than they are. Very well!

 

 

 

 

______________________________I T I N E R A R Y_M Y A N M A R________________________

 

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Lbb Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Lbb
Invité
Lbb

Trop. Beau