Kampot & Kep : beautiful discoveries


22 décembre 2017

 

Après mon incroyable expérience sur l’île de Koh Rong Saloem j’ai choisi de me re aclimater doucement à la vie urbaine à Kampot situé à 2h de bus de Sihanoukville. Et je dois dire que cette petite ville pleine de charme m’a séduite. Très peu de monde et calme, les berges de la rivière sont très agréables, on y va pour admirer le coucher du soleil en prenant un verre sur des jardins flottants.

 

After my incredible experience on the island of Koh Rong Saloem, I chose to get smoothly back to civilization, enjoying the urban life of Kampot, located 2 hours by bus from Sihanoukville. In addition, I have to say that this charming little town seduced me. Very few people and so quiet, the banks of the river are very pleasant, you usually get there to admire the sunset while having a drink on floating gardens.

 

 

De petits restaurants et boutiques à l’esprit bobo, parfois tenus par des français, ornent les petites rues. On retrouve bien sur l’architecture coloniale propre au pays ce qui offre parfois des bijoux en terme de design comme cette boutique/restaurant de poivre : L’Atelier Kampot Pepper Artisans. On se croirait à Paris dans le marais. Le lieu venait juste d’ouvrir j’ai sympathisé avec le manager qui était absolument adorable. Le business du poivre de Kampot est en plein expansion puisque c’est le premier produit cambodgien agricole a obtenir en 2016 au niveau européen l’appellation IGP (Indication Géographique Protégée). A l’origine le poivre provient d’Inde mais il a été exporté dans les années 1930 au Cambodge.

 

Little restaurants and shops with a ¨bobo spirit¨ (bourgeois-bohemian – i.e. both consumerist and ‘alternative’), sometimes owed by French people, adorn the narrow streets.  You may enjoy the colonial architecture, so specific to this country, which sometimes offers top design houses such as this pepper shop/restaurant: Atelier Kampot Pepper Artisans. It is so similar to the Parisian Swamp. The place had just opened up and I sympathized with the manager who was just adorable. The Kampot pepper business has been rising significantly since it is the first Cambodian agricultural product to have obtained the European PGI (Protected Geographical Indication) designation in 2016. Originally, pepper comes from India, but they started to export it to Cambodia in the 1930s.

 

 

Suite à cette visite j’ai voulu en savoir plus sur la fabrication du poivre (j’en mets dans tous mes plats j’adore ça !). Le lendemain me voilà parti pour 1h30 de scooter dans des chemins complètement défoncés à la découverte de la fabrique de poivre : La Plantation. Sur 20 hectares les propriétaires Guy et Nathalie, originaires de Belgique, font pousser chaque année des tonnes de poivre. C’est dans une immense maison traditionnelle Khmer (ou l’on peut d’ailleurs se restaurer avec des plats autour du poivre, MIAM !) que l’on est reçu pour une petite introduction à la technique de fabrication du poivre. Noir, rouge, vert, blanc, tout dépend de la maturité et de la période de la récolte. Ensuite place à la découverte du site. Le poivre pousse comme une liane autour de poteaux de quelques mètres de haut.

 

Following the visit I wanted to know more about the production of pepper (I put it in all my dishes: I love it!). The next day I left by scooter in very bad soil paths to discover the pepper factory: La Plantation. The owners Guy and Nathalie, originally from Belgium, grow tons of pepper every year on 20 hectares of land. They welcome us in a huge traditional Khmer house (where you can eat with dishes around the pepper, YUMMY!) for a short introduction on the pepper-making technique. Black, red, green, white, everything depends on the maturity and the harvest period. Then, they take us around the site. Pepper grows like a vine around few-meter-high poles.

 

 

Après le poivre, les grottes, l’attraction phare de la région. Je n’ai pas beaucoup de photo de cette journée car en terme de logistique ce fut chaotique ! Pas de guide (je me suis fait envoyer un guide papier mais il est perdu en Thaïlande), pas de carte bien sûr, plus de batterie sur mon portable, plus de lampe (ma frontale m’a lâché dans la grotte dans le noir total) et surtout 4h de scooter avec la poignée d’accélération coincée (le scooter avançait tout le temps), le tout avec le frein gauche cassé. Je suis tombée deux fois par terre et suis rentrée couverte de boue de la tête au pied dans ma guest house. Sacrée journée !

 

After pepper, caves are the main attraction of the region. I do not have many pictures of this day because in terms of logistics it has been chaotic! No guide (I asked for a paper guide me but it got lost somewhere in Thailand), no map of course, no more battery on my laptop, no more lamp (my head torch dropped in the cave in the dark) and the worst: 4 hours of scooter with a stuck throttle stick (the scooter was moving all the time), along with a broken left brake. I fell twice on the floor and came back to my pension full of mud. Such a day!

 

  

 

La matinée suivante a été consacrée à la visite de Kep célèbre pour son marché aux crabes. Et enfin Bingo j’ai pu réaliser un de mes rêves : manger goulûment 1kg de crabe sorti de la mer quelques secondes auparavant. La chair si fine et fondante m’a fait penser à la lotte. Absolument divin.

 

I dedicated the following morning to the visit of Kep, famous for its crab market. Hurray! I was finally able to realize one of my dreams: greedily eat 1kg of crab that just got out of the sea a few seconds before. The thin and melting flesh made me think of monkfish. Just divine.

 

 

Pour séjourner à Kampot je recommande Bohemias une sympatique guest house avec piscine tenue par une anglaise. La nourriture est plutôt bonne et ce n’est vraiment pas cher (j’ai payé 4 dollars ma hutte de hobbit !).

 

To stay in Kampot I would recommend Bohemias, a nice pension with a swimming pool run by an English woman. Food is pretty good and it is very cheap (I paid $4 for my hobbit hut!).

 

 

Pour petit déjeuner à Kampot une seule adresse à retenir et partager : Epic Art Café. Ce lieu atypique est en réalité une association en faveur des personnes handicapés qui œuvre pour toutes les formes d’expression dans l’art, notamment la danse (il y a une représentation par semaine). Le concept est remarquable et mérite le détour. Tous les plats et desserts sont fait maison, j’ai d’ailleurs dégusté les meilleurs œufs brouillés de ma vie !

 

For breakfast in Kampot, there is only one address to remember and share, which is the Epic Art Café. This atypical place actually is an association for disabled people, which promote all forms of expression using art, especially dance (there is one performance per week). The concept is remarkable and is worth looking at. All the dishes and desserts are homemade; I have tasted the best scrambled eggs of my life!

 

 

J’ai mis mon réveil à 4h30 pour assister à l’aube au marché au poisson de Kampot. J’étais la seule touriste dans une ambiance sereine et pleine de couleur. J’ai adoré ce moment complètement hors du temps. A 6h tout était déjà fini.

 

I woke up at 4:30 a. m. to watch dawn at the Kampot fish market. I was the only tourist in a serene and colorful atmosphere. I loved this moment, totally out of time. By 6:00 a. m., everything was already over.

 

 

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de